Le temps

Elle ne pouvait plus se regarder dans le miroir, alors elle sortit. Dehors, tout était gris et les feuilles étaient tombées depuis un mois déjà. Une brume légère enveloppait les collines alentours. Elle démarra sa voiture et prit la route, sans savoir où aller. Le cœur lourd, les yeux humides. Personne ne saurait dire le temps qui s’était écoulé, mais elle s’arrêta. Le village était désert, les volets fermés. Ses pas résonnaient dans les ruelles humides. Ses cheveux bouclaient, sous les gouttelettes de ce mois de décembre. Ils frisottaient et suivaient le vent, tout autour de son visage. Une vieille dame ouvrit le volet pour la surveiller, autour de la place, de l’autre côté du terrain de pétanque. Elle regarda les oiseaux autour du clocher, au dessus d’elle. Le temps s’arrêta. ⏲️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close